RETOUR DE NOS PORTES OUVERTES DE DECEMBRE !!!

RETOUR DE NOS PORTES OUVERTES DE DECEMBRE !!!

NOUS RECHERCHONS OUVRIER/ERE VITICOLE EN CDI !!!

NOUS RECHERCHONS OUVRIER/ERE VITICOLE EN CDI !!!

Exploitation viticole familiale de 70ha engagée dans une agriculture durable, certifié haute valeur environnemental, recherche salarié viticole qualifié.
Profil recherché:
-compétences en travail de la vigne, conduite de tracteur, travail du sol, machine à vendanger.
-expérience souhaitée mais formation possible en interne.

-Travail en autonomie,

– personne aimant travailler en équipe dans une ambiance dynamique et sérieuse.
poste à pourvoir à partir de Août 2022.

Rémunération selon expérience.

Recherche en contrat CDI.

PROWEIN 15-17 MAY

PROWEIN 15-17 MAY

Nous vous attendons à Düsseldorf, au Solaon ProWein. Ce sera avec plaisir que nous vous retrouverons autour de nos vins.
6 MEDAILLES OR CONCOURS DES VINS DU VAL DE LOIRE

6 MEDAILLES OR CONCOURS DES VINS DU VAL DE LOIRE

Toute l’équipe est heureuse et fière d’avoir obtenu 6 médailles OR du concours des vins du Val de Loire !!
– MUSCADET SEVRE ET MAINE SUR LIE Cuvée Des Vieilles Vignes 2020 (deux médailles),
– GROLLEAU NOIR ROUGE 2020,
– BERLIGOU ROSE 2020,
– PINOT NOIR ROUGE 2020,

– SAUVIGNON FIE GRIS 2020.

Salons Professionnels 2020

Salons Professionnels 2020

En 2020, nous aurons le plaisir de recevoir nos clients professionnels sur les salons suivants :

  • Salon des Vins de Loire à Angers du 3 au 4 février (stand F-G 37)
  • Wine Paris du 10 au 12 février (stand 6J185-1)
  • Prowein en Allemagne du 15 au 17 mars (stand 11D89)

N’hésitez pas à nous demander votre invitation pour l’un de ces salons.

ça sera pour nous l’occasion de vous faire découvrir nos nouvelles cuvées et le millésime 2019 !

 

Les vendanges du berligou : un vin royal et précieux

Les vendanges du berligou : un vin royal et précieux

Une fête quasi royale a été organisée, samedi dernier, par Jean-Michel et Laurent Poiron pour la vendange du berligou. Pour ce vin préféré d’Anne de Bretagne, les deux frères sont aux petits soins et le vendange à la main.

Cinquante personnes y ont participé dont une dizaine, pour qui, c’était les premières vendanges. Certains étaient venus car « c’est bien de boire le vin, mais c’est intéressant de connaître les étapes qui mènent à ce résultat », confiait Philippe. « Même si cela fait un peu mal audos », ajoutait son épouse.

Pour deux Canadiennes de Montréal, Liette et Marthe, en visite en France, « ce que nous recherchions c’est le contact avec les habitants et faire les vendanges, c’était nouveau pour nous, alors pourquoi ne pas tester », explique Liette.

Jean-Michel Poiron sait à merveille parler de cet ancien cépage chargé d’histoire. Il souligne : « Il a fort bien résisté aux facéties du climat de ces derniers mois. Les grains sont gorgés de jus, il y a du potentiel dans cette vendange. » Les vendangeurs ont pu partager le casse-croûte, suivre les différentes étapes au pressoir et déguster le vin nouveau avant de participer, pour clôturer la journée, à un repas vigneron.

Vendanges du Berligou

Vendanges du Berligou

Faites l’expérience unique des vendanges au cœur du vignoble nantais !

Les vendanges sont le résultat d’une année de travail consacrée à l’élaboration d’un produit prestigieux.

Chaque année, le temps d’une demi-journée auprès des viticulteurs, vivez l’expérience unique des vendanges au cœur du vignoble nantais et devenez « Vendangeur d’un jour« . Vous découvrirez le métier de vigneron et l’ambiance des vendanges à la main. C’est une occasion inédite de partager un moment privilégié avec le vigneron et de s’initier dans la convivialité au métier de vigneron.

 

 

Quatre kilomètres à pied au domaine de Poiron-Dabin

Quatre kilomètres à pied au domaine de Poiron-Dabin

Leur domaine s’étend sur 69 ha à Chantegrolle. Jean-Michel et Laurent Poiron proposent une balade de 4 km dans les vignes jusqu’en octobre, afin de faire découvrir leurs cépages.

C’est la fille aînée de Jean-Michel Poiron, Floriane, en collaboration avec Sandrine, la maman et Adeline, une employée, qui pilote ce projet. « Nous pouvons accueillir des groupes de 2 à 18 personnes. Nous leur donnons rendez-vous au chai et là, nous remettons un verre à chacun, un plan avec le circuit et les emplacements des parcelles. À chaque cépage, une bouteille est placée près d’un cep. Le groupe doit la retrouver pour procéder à la dégustation », confie-t-elle.

Marcher et déguster

Source : Ouest-France

Cépage rare, le berligou est sorti de l’oubli

Cépage rare, le berligou est sorti de l’oubli

Dans une atmosphère royale, le berligou a fait une sortie remarquée. Ce vin royal est le dernier né de la production du domaine Poiron-Dabin à Château-Thébaud.

Pour le lancement officiel du berligou, la famille Poiron s’est glissée dans la peau des personnages et en costumes de l’époque : Jean-Michel, alias François II, avait à ses côtés, non pas Sandrine, mais Marguerite de Foix, et son frère, Laurent, était le vaillant Charles le Téméraire ; Floriane, avec grâce, tenait dignement son rôle d’Anne de Bretagne.

C’est en 2011 que Jean-Michel et Laurent franchissent le pas et plantent un hectare et demi de berligou, sur un sol schiste granitique tendre. En 2014, la première vendange est effectuée. « C’est un cépage pinot noir breton, rappelle François II. Il a passé un an en fûts de chêne, neufs, de la forêt du Gâvre, puis six mois en cuves verrées et deux mois en bouteilles. Aujourd’hui, nous dégustons, un berligou rouge, fruit de notre première récolte de 2014. » Toujours avec le même enthousiasme, il poursuit ; « Ce vin se révèle raffiné, noble, sur un superbe équilibre rond, fruité et épicé. » Charles le Téméraire confie : « Nous privilégions la qualité à la quantité. Nous avons fait 5 000 bouteilles en rouge. Sur la cuvée 2015, nous avons sorti un berligou rosé, la petite Brette, un vin raffiné, aux arômes épicés et de fruits rouges. » La zone géographique réservée pour le berligou correspond à celle du muscadet AOC (appellation d’origine contrôlée).

Lire la suite 

Source : Ouest-France

 

Assistez à la résurrection du cépage Berligou au Domaine Poiron-Dabin !

Assistez à la résurrection du cépage Berligou au Domaine Poiron-Dabin !

Samedi 28 Mai de 10h00 à 22h00 
Chantegrolles, 44690 Château-Thébaud, France

Amis oenophiles, à vos agendas !
Un voyage dans l’Histoire vous attend au Domaine Poiron-Dabin à l’occasion de la résurrection du BERLIGOU, cépage emblématique de François II et de sa fille Anne de Bretagne ! Ce cépage fut offert, en 1460, par Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, à François II. Le vin qui en était issu faisait merveille à la cour d’Anne de Bretagne, où il jouissait d’une grande renommée et était fort apprécié. Puis, il est tombé en désuétude avec l’arrivée du phylloxera aux alentours de 1865. Nous n’avons pas hésité à en planter trois hectares pour faire revivre ces saveurs ancestrales pour le plus grand plaisir de vos papilles ! Venez nombreux à cette journée de résurrection du Berligou pour y découvrir nos vins rouge et rosé issus de Berligou (et bien sûr aussi ceux issus des 10 autres cépages du domaine) !
Ils font renaître un vin royal

Ils font renaître un vin royal

Cépage nantais des rois de France, le Berligou renaît dans le vignoble nantais, après des siècles d’oubli. Le domaine Poiron-Dabin commercialise pour la première fois deux cuvées.
L’histoire, il ne la raconte pas. Il la vit. Casquette vissée sur la tête, Jean-Michel Poiron est un livre à lui tout seul. Surtout quand il s’agit de parler de Berligou. Un cépage oublié, consommé par les rois de France que l’exploitation de Château-Thébaud va faire renaître dans dix jours en lui redonnant ses lettres de noblesse. L’histoire du Berligou s’enracine dans la grande histoire de France. Et la chronologie locale.

Le récit du Berligou remonte à François II. Né à Clisson, le duc de Bretagne reçoit en 1460 un cadeau de son allié, cousin et ami, Charles le Téméraire, duc de Bourgogne. Le présent n’est autre qu’un plant de vigne, issu d’une sélection faite en Bourgogne. Le plant porte le nom Berligou. Le cépage est planté à Couëron « sur quelques hectares », rapporte Jean-Michel Poiron.

Lire la suite

Source : L’Hebdo Sèvre et Maine

Berligou, belle histoire

Berligou, belle histoire

Le berligou, cépage réssucité à Couëron et Saint-Fiacre, est produit chez Poiron-Dabin en rouge et rosé.

Il est né de la patience et de la passion de quelques-uns. Car il fallait y croire. Les plants offerts par le duc de Bourgorgne Charles Le Téméraire à son cousin François II, duc de Bretagne, et d’Anne de Bretagne, en 1460, prolongent leur histoire. Ils avaient été plantés au château de la Chabossière à Couëron, forteresse disparu. Le Berligou suivit Anne de Bretagne, devenue reine, à la cour royale, enthousiasma Henri IV un siècle plus tard lorsqu’il signa l’edit de Nantes en 1958, puis plus tard Louis XIV.

Lire la suite

Source : Presse-Océan

Téléphone: 02 40 06 56 42
Fax: 02 40 06 58 02
Domaine Poiron-Dabin, Chantegrolle
44690, Château-Thebaud